AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The killer watching you
Messages : 25
Dollars : 1689
Date d'arrivée : 16/09/2016





MessageSujet: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Ven 16 Sep - 22:26



Jharead Solis

« Ne te retournes pas sur ton passé »

Nom ≈ Solis Prénom(s) ≈ Jharead Jeremiah Âge ≈ Trente-trois Date,lieu de naissance ≈ 12 mai 1983 à Londres. Origines,Nationalité ≈ Anglais avec des origines françaises. Métier/étude ≈ Serveur dans un café depuis une semaine à peine.  Orientation sexuelle ≈ Hétérosexuelle malgré les blagues salaces sur les prisonniers Statut Matrimonial ≈ Célibataire au cœur de pierre   Famille ≈ Un père, une mère, comme tout le monde. C’est suffisant. caractère ≈ + Perfectionniste - Bagarreur  + Optimiste - Prétentieux + Astucieux  - Calculateur  +Déterminé - Boudeur + Stratège- Dépensier + Joueur - Sombre + Loyal - Casse-cou Groupe ≈ Never endingCrédit(s) ≈ tumblr divers
Que ressentez vous face à cette folie meurtrière? C’est triste à dire mais… je m’en fiche. C’est pas vraiment le cadet de mes soucis. Ok c’est triste, ok je n’aimerais pas que ça arrive à mes proches mais je ne les connais pas et je n’ai pas envie de vivre avec l’idée folle de me dire que je peux mourir en chaque coin de rue. Je veux vivre la vie comme elle vient, pas faire attention à ces meurtres en série. En parler à tout bout de champs c’est donner raison au meurtrier qui devient célèbre en faisant parler de lui.  
Ces meurtres vous font ils regretter des choses passés que vous aimeriez régler/avouer ? Avec ces meurtres, ce que je regrette c’est de sortir de prison. Les rumeurs circulent rapidement, trop rapidement à mon gout alors si jamais ça se sait que j’ai fait de la taule, je suis prêt à parier que les gens vont commencer à me regarder différemment et à se méfier de moi. Je ne suis pas là pour être observé bien au contraire.

(1) J’ai pris l’habitude depuis tout petit à faire craquer les os de mes mains quand je suis stressé. (2) En venant en Amérique, je n’ai pris aucun objet personnel. En prison j’ai appris à me détacher de ce genre de chose. (3) J’adore m’allonger dans l’herbe et observer les étoiles la nuit. C’est quelque chose d’apaisant je trouve.  (4) Je pleure devant les films à l’eau de rose. Si j’en regarde en cachette, je ne le ferais jamais ô grand jamais en public.   (5)  Les seules personnes me parlant encore depuis que je suis allé en prison pour meurtre sont mes parents même s’ils ont du mal à me regarder droit dans les yeux, je l’ai bien remarqué.   (6) J’adore le sport, quel qu’il soit mais surtout le football ou soccer comme vous appelez ça ici.  (7) J’ai un trouble de l’attention. Aujourd’hui ça va mieux que gamin mais avant je ne tenais pas en place plus de dix minutes et encore.   (8)  Je suis intolérant au lactose. (9) Je fume comme un pompier, ça m’emmènera à ma perte un jour.   (10)  Je suis ici officiellement pour me reconstruire, du moins c’est ce que je raconte aux gens même s’ils ne connaissent pas mon passé. Justement officieusement je suis ici pour la seule personne ici qui connait ce qu’il s’est passé dans le passé, ce qu’il s’est vraiment passé.  
(Alors, voici un petit qcm que vous devez remplir pour connaître lors de votre validation par mp votre groupe secret qui vous permettra d'être enrôler convenablement dans l'intrigue des meurtres. Pour choisir une réponse vous n'avez qu'à mettre cette dernière en évidence ( en gras, italique, couleur ) .Quand vous avez fini vous pouvez effacer cette parenthèse, mais n'oubliez pas de remplir les codes juste en dessous du qcm pour votre avatar )

Tu es pressé et à pied aujourd’hui, les voitures sont en masse ce matin, que fais-tu quand tu te retrouves devant un feu orange :
_ Tu te lances dans la circulation jonglant entre les capots de voiture.
_ Tu continues tout droit histoire de voir si tu ne vas pas croiser un autre feu rouge qui te laisserait passer au bon moment.
_ Tu attends que ce soit rouge, pour quelques secondes tu ne vas pas périr aujourd'hui.

Tu marches dans la rue, puis un chien arrive et t'aboie dangereusement dessus :
_ Tu prends la fuite, servir de hot dog à ce dernier, non merci.
_ Tu ne t'en aperçois même pas, trop occupé à faire autre chose.
_ Tu t'approches doucement du chien et cherches à trouver ses maitres.

Lors de l'annonce des premiers meurtres, tu :
_ As regardé les informations avant de retourner à tes occupations.
_ As immédiatement téléphoné à tes proches avant d'aller fermer tes verrous à double tours.
_ As directement mis la chaine d'informations pour connaitre toutes les informations données par la police.

Dans le monde de Némo tu serais :
_ Marin
_ Némo
_ Dory

Quel type de personnage es-tu dans un film d'horreur:
_ Celui qui se planque et se fait tuer.
_ Le héros.
_ Le mec marrant qui ne prend pas la chose au sérieux.

Si vous êtes un personnage inventé
Code:
<pris> ≈</pris> Jesse Metcalfe feat Jharead J. Solis _ <pris> Pris</pris>



Tu es une femme ou un homme? Une femme.  Ton petit âge? La vingtaine Tu viens d'où? France.  Comment es-tu arrivé ici? Pub bazzart Tu es un double compte? Non. Autres chose à dire? Le forum est  



Dernière édition par Jharead J. Solis le Mer 21 Sep - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 25
Dollars : 1689
Date d'arrivée : 16/09/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Ven 16 Sep - 22:27

« Fuis moi je te suis »
Douze ans, douze ans que je n’avais pas entendu sa voix. Elle n’a pas changé, je l’aurai directement reconnu même si je n’avais pas su qu’elle travaillait à la radio grâce à mes recherches. Je suis là dans ce café où les responsables ont mis en fond sonore la radio de la ville. Des tas d’actualités raisonnent dans le café qui n’est pas bien bondé à cette heure-ci mais ce n’est pas pour cela que j’écoute la radio. Non c’est elle, cette femme qui m’a mené à ma perte, cette femme qui est la raison de ma présence à Brisbane. Voilà maintenant quatre mois que je la cherchais, quatre mois que j’ai fait plusieurs villes pour recueillir des informations. Certains de ses anciens amis me regardaient bizarre, sans doute est-ce qu’il se demandait ce que je pouvais bien lui vouloir. J’ai pourtant joué le jeu, j’ai fait semblant d’être un ancien ami… Amis, comme si nous l’étions. A vrai dire nous l’étions par le passé, sans doute un peu trop. Quand mon père m’a fait rencontrer pour la première fois la fille de son collègue avec qui il travaillait, je ne pensais pas que les choses se passeraient de la sorte. Faut dire qu’on était à peine des ados, pour moi les filles ce n’était pas ma tasse de thé, je préférais cent fois mieux aller jouer au foot. Finalement on est devenu ami, quand ses parents se sont fait tuer, mon père l’a accueilli chez nous. On aurait pu se comporter tels des frères et sœurs mais autant dire que ce n’était pas vraiment comme ça que je la voyais. Quand on a commencé à coucher ensemble, mon père n’en savait rien. En même temps je ne suis pas certain qu’il aurait bien réagi, il savait s’y prendre pour vous donner la trouille. Faut dire en même temps qu’avec son boulot qui n’était pas très très légal, c’était pas l’homme de bonne famille mais bon, je n’allais pas le juger, j’ai toujours vécu dans cette ambiance-là. D’ailleurs quand j’ai abandonné les cours à cause de mes mauvais résultats scolaires et mon problème comme quoi j’étais trop super actif, il m’a accueilli dans sa compagnie et je l’aidais dans certaines tâches même si, bien évidement il ne m’a jamais donné des choses trop compliqués à faire, faut dire qu’il n’en a pas eu l’occasion. Enfin bref, même s’il ne l’a jamais su, je couchais avec Elina. On prenait notre pied ensemble sans se prendre la tête à donner de nom à notre relation. Nous n’étions pas en couple, juste deux personnes de dix-neuf ans qui profitaient de la vie, que ça plaise aux autres ou non. Alors quand j’ai su qu’elle avait des problèmes de flics, je lui ai proposé un gros coup. Je crois que j’ai toujours trop regardé la télévision et les films d’action. Quand j’étais gosse mes parents me disaient bien que ça me mènerait à ma perte mais ils ne devaient sans doute pas se douter à quel point ils pouvaient avoir raison. En bref à force de voir des braquages dans des films, je pensais tout connaitre. Au début c’était une proposition dans le vent, pour rire et détendre l’atmosphère. Au final on a décidé de le faire. Ca ne devait être qu’un petit braquage dans une supérette à la fin de journée pour au moins prendre son chiffre de la journée. J’avais pu obtenir dans un entrepôt de mon père des flingues non immatriculé. Ca ne devait nous servir qu’à faire peur et qu’ils ne posent pas trop de questions et nous laissent faire. Comment je pouvais imaginer qu’il se défendrait malgré nos deux armes et qu’un coup partirait ? Le coup n’a pas été tiré de mon pistolet mais celui d’Elina. Au moment où on s’est rendu compte de ce qu’il venait de se passer, on s’est regardé dans les yeux et je lui ai dit de se barrer, qu’elle n’avait pas le choix. Je ne pouvais pas la laisser assumer ça, je la connaissais je savais qu’elle vivrait mal le fait d’avoir tué un gars car pas besoin d’être médecin, j’ai très bien compris lorsque j’entendais les sirènes de police que le gars n’allait pas survivre avec le sang qui se répondait sur le sol. J’ai essayé d’arrêter l’hémorragie, je ne voulais pas qu’Elina vive toute sa vie avec comme idée qu’elle a buté un gars. C’était trop tard et je n’ai pas essayé de m’enfuir quand ils sont venus m’arrêter et me passer les menottes aux poignées. Si j’aurais dû fuir, je l’aurais déjà fait en même temps qu’Elina mais non, je préférais la couvrir que ce soit sur place ou lorsqu’on m’a proposé d’alléger ma peine si je dénonçais un éventuel complice. Je ne pouvais pas lui faire ça alors je me suis tu, j’ai tenu le cap, je pensais que ça vaudrait le coup. Résultat j’ai passé douze putain d’années seul dans une prison d’Angleterre. Elina n’a jamais accepté le moindre de mes appels, elle n’est jamais venue me rendre visite. Mon père m’a dit une fois au parloir que lui-même ne l’a jamais revenu à la maison et qu’elle avait sans doute quitté le pays. Ça m’a tellement rendu fou. Je ne l’ai pas fait pour avoir la moindre reconnaissance mais au fond j’aurais quand même apprécié qu’elle vienne me voir, qu’elle vienne casser ma solitude. On n’était pas rien l’un pour l’autre merde. Finalement j’ai dû faire avec, douze années, douze années de prisons qui se sont finalement achevés un peu plus tôt que prévu pour bonne conduite. Le retour à la vie réelle a été compliqué. Personne ne voulait louer un appartement avec un homme ayant un casier judiciaire, le boulot lui c’est pire. Les rumeurs vont de bon train. Je n’ai pourtant pas quitté mon pays pour essayer de me reconstruire loin de ce qu’il se dit sur moi. Ici je ne suis plus le tolard, juste l’anglais étranger. Pourtant ce n’est pas ce que je cherche, c’est elle, cette fois qui me perd à chaque fois que je l’entends à la radio depuis mon arrivée en Californie. « J’vous sers un autre café monsieur ? » La serveuse est venue me tirer de mes songes. Ce souvenir, cette voix, ça m’a conduit à ma porte et ça le sera sans doute toujours. Je dois pourtant faire avec, reprendre ma vie en main, profiter de ma liberté. Pourtant, même loin des barreaux, je ne me sens pas libre, je me sens encore emprisonné dans un fardeau. Voilà pourquoi je suis ici. Voilà pourquoi j’ai cherché la trace de cette fille devenue femme qui n’a pas pris la peine de prendre de mes nouvelles. C’est une nouvelle vie qui commence oui, j’aurais pu la commencer n’importe où et pourtant, c’est ici, non loin d’elle que j’ai décidé de me poser. « Vous recherchez toujours un serveur ? » Je dis finalement alors que j’allais juste payer le prix de mon café et de mon croissant, alors que l’affiche de recrutement près de la porte d’entrée à attirer mon attention. Pourquoi pas, il faut bien commencer quelque part.



Dernière édition par Jharead J. Solis le Lun 19 Sep - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 108
Dollars : 1824
Date d'arrivée : 05/08/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Ven 16 Sep - 22:31

Han, ça me donne envie de voir la suite de sa nouvelle série
Bienvenue parmi nous
Bonne chance pour ta fichette, si besoin, le staff est là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 99
Dollars : 1766
Date d'arrivée : 05/08/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Ven 16 Sep - 22:31

Bienvenue Le beau Jesse bonne chance pour ta fiche et si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas

_________________
I don’t like feelings.
You can’t cling to the past because no matter how tightly you hold on,  it’s already gone. We’re going to get older, whether we like it or not, so the only question is whether we get on with our lives or desperately cling to the past.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 73
Dollars : 1874
Date d'arrivée : 02/09/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Ven 16 Sep - 22:35

Momaaan il est beau celui-ci bienvenue sur ta nouvelle maison TBOF bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si besoin

_________________
Ne quitte jamais quelqu'un sans lui dire quelques mots tendres auxquels il pensera durant ton absence, car ce pourrait être la dernière fois que vous vous voyiez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 46
Dollars : 1826
Date d'arrivée : 14/09/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Ven 16 Sep - 23:29

Bienvenue parmi nous! Super choix de vava, hâte de voir ce que tu nous réserve avec ce personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 25
Dollars : 1689
Date d'arrivée : 16/09/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Sam 17 Sep - 12:16

Merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 38
Dollars : 1770
Date d'arrivée : 14/09/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Sam 17 Sep - 21:54

T'es beau toi, bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 25
Dollars : 1689
Date d'arrivée : 16/09/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Mar 20 Sep - 23:17

Merci

Je vais tenter de faire ma fiche ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 19
Dollars : 1613
Date d'arrivée : 19/09/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Mer 21 Sep - 10:12


Bienvenue même si tbof



Bin, alors tu n'es pas content d'être un tbofien ?  

Ça y est, tu es validé  

J'adore ton histoire, je sens que vos rp's vont être pas mal à Elina et toi. Tu recevras ton groupe caché prochainement.

Bravo tu vas pouvoir faire tes premiers pas sur The Bay of Frisco ! Pour avancer tranquillement sur le forum nous allons t'aider en te mettant ci-dessous des liens pratiques.

Tout d'abord n'oublie pas de remplir ton profil comme ça les autres membres en apprendront plus sur ton personnage sans avoir forcément à venir sur ta fiche à chaque fois.
Du côté des registres, nous t’invitons à vérifier si ton avatar est bel et bien recensé ici même. En cas d’erreur ou d’oubli, merci de nous prévenir ici . Pense également à choisir un quartier pour que ton personnage puisse avoir un petit chez lui ici. De même, il faut que tu recenses son charmant métier par ici. Si jamais tu as besoin d'un frère, une sœur ou d'un amant c'est par que ça se passe. Du côté du jeu et hors-jeu, tu peux aller créer ta fiche de liens à cet endroit. Pour mieux t’intégrer, nous t’invitons à poster dans le flood et dans les jeux dès maintenant. Les portes de la ChatBox te sont aussi grandes ouvertes si tu le souhaites ! Pour finir, voter toutes les deux heures sur le topsite te rapportera des points et de gros câlins.

Voici quelques liens qui pourront t'être utile :
le règlementL'intrigueLa fiche du PNGBrisbane et ses alentours

Mais surtout n'oublie pas le plus important:  Amuses-toi bien parmi nous!






Dernière édition par R. Prudence Wilson le Mer 21 Sep - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 25
Dollars : 1689
Date d'arrivée : 16/09/2016





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   Mer 21 Sep - 22:53

Merci Prudence j'vais aller voir ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Détester quelqu'un, c'est l'embêter. Alors pourquoi embêter quand on apprécie ?
» [Evènement, Festival de la Fraternité] - La machinerie blonde est en route
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE BAY OF FRISCO :: 
Between you and us
 :: Oh, un petit nouveau :: Ca y est, tu es adopté
-