AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fais rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The killer watching you
Messages : 47
Dollars : 1600
Date d'arrivée : 08/09/2016





MessageSujet: Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fais rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois...   Mer 14 Sep - 23:25



Cameron A. Rivera

« Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau. »

Nom ≈ Rivera, le nom de sa mère puisque son père ne l’a pas reconnu à sa naissance. Il a failli prendre le nom de son beau-père mais il est fier de porter celui de sa mère. Prénom(s) ≈ Cameron, un nom que sa mère adorait lorsqu’elle était enceinte et qu’elle s’est permit de donner à son enfant, quel que soit son sexe. Alejandro est le prénom de son parrain qu’il a hérité en tant que second prénom. Âge ≈ Trente ans. Il n’arrive toujours pas à se dire qu’il a passé le cap de la trentaine. Date,lieu de naissance ≈ 1er mars 1986 à Miami Origines, Nationalité ≈ Américain de pure souche du moins à sa connaissance. Il ne connait pas les origines de son géniteur. Métier/étude ≈ A la recherche d’une nouvelle vocation, il est actuelle nourrisse. Orientation sexuelle ≈ Hétérosexuelle. Il aime trop les courbes féminines pour leur dire adieu. Statut Matrimonial ≈ Célibataire. Faudrait peut-être qu’il se case un jour ou l’autre. Famille ≈ Une demi-sœur Lauren qui n’est plus de ce monde Tout comme sa mère et son père qui sont mort il y a des années maintenant. caractère ≈ + Protecteur - Stressé+ Malin - Défaitiste + Intelligent - Chiant + Joyeux - Grande gueule + Fidèle - Secret + Bosseur - Impatient+ Sociable. - Envieux Groupe ≈ Russian Roulette Crédit(s) ≈ Tumblr et giphy sont mais amis.
Que ressentez vous face à cette folie meurtrière? Ca l’angoisse. Pas pour lui-même s’il n’est pas certain de pouvoir se défendre mais pour les autres, les femmes et les enfants qui n’ont rien demandé à personne. C’est pourquoi il aimerait aider à sa manière même s’il n’est pas flic. Il est vite devenu parano à force d’accuser tout le monde.
Ces meurtres vous font ils regretter des choses passés que vous aimeriez régler/avouer ? Oui des tas mais c’est trop tard pour pouvoir changer les choses. Sa sœur n’est plus de ce monde et ils étaient en conflit à cette époque pour une broutille. Il ne pourra jamais arranger les choses pourtant ce n’est pas faute de le vouloir. Il y a certaines choses qu’il aimerait bien avouer qui relèvent du passé mais il n’est pas certain de le dire un jour.

(1) Il ne boit plus de café depuis son burn out, ça lui donne envie de vomir. (2) Il va minimum deux fois par semaine à la salle de muscu. (3) Il tombe souvent malade mais fait avec et ne se plaint pas. (4) Lorsqu’il était ado, il prenait des cours de hip hop. (5) Il est accroc au thé. Il se balade souvent avec un thermos avec du thé vert à l’intérieur. (6) Il a passé plus d’un an en Alaska sur un bateau de pêche pour se changer les idées. (7) Il a l’habitude de passer une main sur son crane lorsqu’il réfléchit sérieusement. (8) Il ne sait pas cuisiner. Même faire des pates c’est une épreuve. (9) Sa télévision est constamment allumée, il a horreur du silence. Du coup lorsqu’il sort il prend toujours ses écouteurs avec lui. (10) Il a loupé cinq fois son permis, pourtant il est un excellent conducteur mais le peur de l’échec était trop forte.


Tu es pressé et à pied aujourd’hui, les voitures sont en masse ce matin, que fais-tu quand tu te retrouves devant un feu orange :
_ Tu te lances dans la circulation jonglant entre les capots de voiture.
_ Tu continues tout droit histoire de voir si tu ne vas pas croiser un autre feu rouge qui te laisserait passer au bon moment.
_ Tu attends que ce soit rouge, pour quelques secondes tu ne vas pas périr aujourd'hui.

Tu marches dans la rue, puis un chien arrive et t'aboie dangereusement dessus :
_ Tu prends la fuite, servir de hot dog à ce dernier, non merci.
_ Tu ne t'en aperçois même pas, trop occupé à faire autre chose.
_ Tu t'approches doucement du chien et cherches à trouver ses maitres.

Lors de l'annonce des premiers meurtres, tu :
_ As regardé les informations avant de retourner à tes occupations.
_ As immédiatement téléphoné à tes proches avant d'aller fermer tes verrous à double tours.
_ As directement mis la chaine d'informations pour connaitre toutes les informations données par la police.

Dans le monde de Némo tu serais :
_ Marin
_ Némo
_ Dory

Quel type de personnage es-tu dans un film d'horreur:
_ Celui qui se planque et se fait tuer.
_ Le héros.
_ Le mec marrant qui ne prend pas la chose au sérieux.

Si vous êtes un personnage inventé
Code:
<pris> ≈</pris> Stephen Amell feat Cameron A. Rivera _ <pris> Pris</pris>



et oui c’est moi Cléo pour mon deuxième personnage après Maona. J’ai toujours 21 ans, j’habite toujours dans le sud de la France. A très vite sur le forum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The killer watching you
Messages : 47
Dollars : 1600
Date d'arrivée : 08/09/2016





MessageSujet: Re: Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fais rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois...   Mer 14 Sep - 23:26

« La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix ! »
« Maman, pourquoi je ne peux pas aller jouer ? » Un petit Cameron âgé à peine de huit ans boude car sa mère a l’air décidé à ne pas le laisser aller jouer chez les voisins. Il trouve cela injuste, sa sœur s’y trouve. « Parce que la dernière fois tu as fait pleurer leur fille. Je t’avais pourtant répété à plusieurs reprises de laisser Tahnee tranquille ». Tahnee c’est la meilleure amie de sa sœur, la voisine mais aussi la fille des amis à ses parents. Tahnee c’est aussi la fille que Cameron adore par-dessus tout à embêter. En même temps c’est une fille, ça cri, ça pleure et surtout, ça fait beaucoup rire Cameron. « Mais ce n’est pas ma faute c’est une fille ça fait que pleurer ! » Bon en même temps il lui a mis une araignée dans les cheveux la veille alors qu’ils jouaient tous les trois avec Lauren dans le jardin. Il comprend pas pourquoi il s’est fait punir en rentrant chez lui ni pourquoi il ne peut pas recommencer. C’est bon ce n’était qu’une bête. « Vas plutôt jouer dans ta chambre, papa arrive dans moins qu’un quart d’heure, je suis sure que si tu lui demandes gentiment il voudra bien aller faire une partie de basket avec toi ! » Cameron fini par abandonner et attendre plutôt son beau-père pour jouer. Lui au moins il est gentil et veut bien jouer avec lui. Ca a beau être son beau-père, c’est également son héros, son modèle. Faut dire qu’il venait à peine de naitre quand il s’est mis avec sa mère alors il a toujours grandi avec le père de sa sœur à ses côtés et qu’il a toujours été là pour lui, contrairement à son géniteur qui a conseillé à sa mère de se faire avorter lorsqu’elle le lui a annoncé. Finalement il a beau ne pas le connaitre, il a très bien grandi près des plages ensoleillées de Miami.

« Tu es sûr de n’avoir rien oublié ? » Au vu de sa chambre complètement vide, oui c’est sûr qu’il n’a rien laissé. La seule chose qu’il laisse ce sont ses potes et même s’ils sont une petite bande qu’il ne veut pas laisser, ça ne le dérange pas tant que ça de partir à Houston pour suivre son père qui a eu une promotion dans son travail mais qui se trouve là-bas. Tout ne sera pas pareil, son école, la température, la maison et ses camarades de classe mais bon, il relativise, il se dit que c’est la vie. Il a toujours eu d’excellents résultats scolaires, il n’y a pas de raisons pour que ça change comme ça du jour au lendemain. Descendant une dernière fois les marches de la maison qu’il a toujours connu, Cameron fini par prendre Lauren par les épaules. « Ca va aller, tu la reverras ! » Il sait très la cause des larmes sur les joues de sa sœur, il n’est pas idiot. Elle ne veut pas quitter sa meilleure amie mais bon, ce n’est pas comme s’ils avaient le choix, ils ne vont tout de même pas vivre seuls à leur âge alors c’est dans leur devoir de suivre leurs parents, quoi qu’ils en pensent. La laissant aller dire un dernier au revoir à sa copine, Cameron lui alla directement se mettre sur son siège dans la voiture. Ses adieux, il les a faits la veille en organisant une petite soirée dans sa chambre où il ne restait déjà plus grand-chose. Pas de larmes, juste des promesses de se revoir, des rires, des souvenirs. Ils vont lui manquer mais c’est une nouvelle vie qui commence pour tous les Rivera.

« Ton toutou n’est pas avec toi ce soir ? » Cameron fusille alors sa sœur du regard. Son toutou ? Sa copine avec qui il est depuis six mois mais qui n’a pas l’air d’être apprécié par la famille, encore moins par Lauren. « Non elle devait réviser, moi aussi d’ailleurs ! » Il a tellement pleins de révisions à faire que ce n’est pas raisonnable de venir, même si c’est le début de l’année. Etudes de médecine obligent. Mais bon, sa sœur vient de le rejoindre à Harvard, faut bien qu’ils fêtent ça comme il se doit. Et oui, des têtes dans cette famille. « Rooo fais pas ton intello le temps d’une soirée et puis j’ai une surprise » Avec elle, il s’attend à tout. Levant les yeux d’un air faussement énervé, il sourit. Il est quand même content de la savoir là. Elle lui avait manqué mine de rien. Ce qu’il ne s’attendait surement pas, ce fut la surprise en question. « Salut vous deux ! » provenant de derrière lui. Cette voix lui dit quelque chose mais pas moyen de mettre un nom dessus. Il du tourner la tête pour se trouver face à… Tahnee… Tahnee ici à l’université avec eux ? Ca il ne s’y attendait pas, c’est sûr. Il sait que sa sœur et elle se sont revues plusieurs fois depuis qu’ils sont partis de la Floride mais lui n’était jamais dans le coin. Avec ses potes ou bien à la bibliothèque universitaire certainement. Se levant finalement pour la saluer, il était visiblement sur le cul. « Waw ça fait longtemps ! Comme tu as changé ! » Et en bien même s’il ne le dit pas. Elle est devenue une sublime femme, autant dire que là il la regardait différemment de lorsqu’il la poussait dans la boue enfant. C’est comme cela qu’il a commencé à la voir régulièrement. C’est comme cela qu’il a commencé à avoir des sentiments. C’est pour elle qu’il a quitté sa copine car il pensait à une autre… la veille de rencontrer son copain. Ce que bien sûr, personne n’a su, mis à part Lauren qui a bien fini par se rendre compte que son frère regardait sa meilleure amie différemment.

« Sérieux je suis ton frère, tu peux quand même bien faire ça pour moi » Faisant les cent pas dans son appartement, ce n’est pas un jour heureux pour lui. Aujourd’hui Tahnee épouse son copain et ce n’est pas vraiment dans ses vœux à lui. Il n’aurait même pas pu y aller et prétendre être heureux pour eux car non ce n’est pas le cas. Il était amoureux d’elle, sans même lui avoir dit et c’est pour cela qu’il refuse qu’elle dise oui à un autre. C’est pour cela qu’à quelques minutes du grand moment de la jeune femme, Cameron a appelé Lauren une dernière fois pour essayer de la convaincre de saboter la cérémonie par n’importe quelle façon. Ca fait des jours qu’il essaye mais elle n’a pas l’air décidé à lui faire ça. « C’est ma meilleure amie, je ne peux pas lui faire ça pendant le plus beau jour de sa vie, comprends moi Cam’ » Pour le coup il est énervé. A la fois contre sa sœur qui fait passer son amie avant la famille mais surtout contre lui qui n’a pas été fichu de dévoiler ce qu’il ressent pour la jeune femme qu’il n’a pourtant pas toujours porté dans son cœur. « C’est ça, amuses toi bien à ton sublime mariage mais me rappelle pas ! » Rageux, il raccrocha énergiquement le téléphone, l’envoyant valser ailleurs. Il n’est vraiment pas bien mais il doit faire avec. Il a bientôt un cours du soir pour ses prochains examens approchant. S’il veut réussir et devenir médecin il faut qu’il s’y mette mais surtout qu’il se sorte Tahnee de la tête mais au vu de ce qu’elle est en train de faire. Ça risque d’être compliqué.

« Pouvez-vous répéter votre réponse ? Je ne suis pas sûr d’avoir entendu ! » Cameron se trouve à un oral primordial dans ses études de médecine. Après toutes ses années plongées dans ses livres, il arrive au bout ou du moins il a bien avancé dans ses études qui semblent interminables. Pourtant, maintenant que l’examinateur lui demande de répéter, il a l’impression d’échouer. Il a peur de l’échec. Il ne sait pas si c’est à cause de cela ou si c’est une accumulation de tout. Entre ses nuits blanches depuis des années, ses révisions encore et encore, le nombre de litres de café qu’il boit pour tenir, la mort de ses parents, la prise de tête avec sa sœur depuis le mariage qui a causé leurs éloignements, ça fait vraiment beaucoup. Il reste alors là, sans parler. Il a l’impression de se sentir vide, totalement vide. Il n’a plus d’émotions, juste de la colère, juste tout qui explose dans sa tête. « Mr Rivera ? » Il regarde les visages tournés vers lui sans dire quoi que ce soit, avant de finalement se diriger vers la porte de sortie. Il a besoin de prendre l’air, besoin d’autre chose. Il se sent vidé, tellement vidé qu’il ne se reconnait pas. Ses amis se sont inquiétés, il ne sortait plus de chez lui, n’allait pas aux examens et a même jeté tous ses cours de médecines ainsi que tous les bouquins qui lui permettaient de réviser. Il en avait juste marre. Après des mois de dépression, de ne plus sortir, de ne presque plus manger, un psychiatre l’a diagnostiqué comme ayant fait un burn out et comme ayant une dépression passagère. Le jour de l’oral n’était en fait que la goutte d’eau faisant déborder le vase.

Un an, voilà la durée du voyage de Cameron. Un an sans voir ses proches, un an à se reconstruire après son burn out, un an pour prendre conscience qu’il ne veut plus être médecin et trouver sa vocation. En se rendant compte qu’il n’était pas vraiment heureux dans la vie, Cameron a pris un travail sur un bateau de pêche en Alaska pour une durée d’un an renouvelable. Certains de ses collègues rentraient parfois pour voir leur famille mais ce n’était pas le cas de Cameron qui n’est jamais revenu. Il avait besoin de penser à autre chose tout comme il avait besoin de trouver ce qu’il voudrait faire de sa vie. S’il n’a pas réussi à trouver la moindre nouvelle vocation, il a au moins pu se reconstruire après la dépression qu’il a pu faire. Aujourd’hui il sourit de nouveau, il sort, voit la vie du bon côté. Bien sûr, ses amis, sa sœur, sa nièce, ils lui manquent mais bon, il ne compte pas y rester à vie. Un jour il repartira et rentrera auprès des siens, sans oublier bien sûr de se raser. Le cliché des marins barbus n’en est pas un, c’est juste le cas lorsqu’on vit dans la même situation qu’eux. Il a bien fait de rester là-bas, il était faible psychologiquement et s’il serait resté chez lui, avec tout ce qu’il se passait sans qu’il ne sache quoi que ce soit, il n’aurait surement pas tenu le choc avant de se reconstruire totalement.

« Votre sœur est décédée, je suis désolée, toutes mes condoléances ! » Il ne savait tellement pas quoi dire. Ca faisait un moment qu’il n’avait plus de nouvelles mais il ne pensait pas qu’une chose comme ça pouvait arriver. Il avait entendu parler de l’ouragan Sandy malgré qu’il était sur un bateau sans réseau lorsqu’ils accostaient mais il n’avait pas pensé qu’elle pourrait faire partie des victimes. D’un coup il se sentait responsable, responsable de ne pas avoir cherché à prendre de ses nouvelles. Ils avaient beau être en froid depuis un moment. Ça reste sa sœur, sa seule famille, la femme de sa vie dans le fond. Mais non, elle est morte depuis des mois, elle est même enterrée pendant que lui était occupée à pêcher des poissons. Super. Il a fondu en larme en l’apprenant. Il ne sait pas comment il aurait réagi s’il avait eu des nouvelles plus tôt, dans d’autres circonstances mais voir quelqu’un, apprendre qu’on vous a recherché pendant un moment pour vous annoncer cela, c’était trop dur. Ils ne se réconcilieront jamais, il ne pourra jamais la voir sourire à nouveau, la prendre dans ses bras et s’excuser de lui avoir fait la gueule pour une broutille. Il ne la reverra jamais en chair et en os. « Et Alys, où est-elle ? » Sa nièce se trouvait orpheline et il n’avait rien pu y faire. Des tas de questions se posent alors dans sa tête. « Comme nous n’avons pas réussi à mettre la main sur vous, Mr et Mme Mackintosh vous ont laissé une lettre. Ils ont adopté votre nièce ! » Ca fait bien longtemps qu’il n’a plus pensé à eux et en entendant ce nom de famille il eut une légère grimace. Il n’aime pas le mari de Tahnee, inutile de le préciser mais il est quand même content de savoir qu’Alys se trouvait avec quelqu’un de familier, qu’elle n’était pas seule et puis il sait qu’en plus d’être sa marraine, Tahnee a du s’occuper d’elle comme il se doit. C’est déjà ça.

Après avoir enchainé des petits boulots, il a du se faire à l’idée qu’il devait être là pour Alys. Qu’elle le reconnaisse ou non. C’est donc comme cela qu’après plusieurs recherches, il a retrouvé son ancien coup de cœur près de San Francisco, à Brisbane, une ville qu’il ne connaissait pas avant cela. Sans même réfléchir il a plié ses bagages pour s’y rendre. Ce n’est pas comme s’il avait encore beaucoup de repère après être parti à plusieurs reprises. Il lui reste quelques potes mais la plupart sont devenus médecins, n’ont donc pas de temps à lui accorder ou encore sont partis pour avoir un poste. Il n’avait donc pas de peine à partir. Après avoir vu dans les petites annonces par hasard le fait que Tahnee cherchait une nourrisse pour ses deux filles dont Alys, il n’a pas hésité bien longtemps. C’est comme cela qu’il a débarqué chez elle sans prévenir, lui tendant alors son cv et sa lettre de motivation, sans trop de parole en plus. Il veut veiller sur Alys, il ne l’a pas pu avant mais ça lui tient à cœur, c’est quand même sa nièce. Travailler pour la brune lui fait bien sur bizarre mais on se doit de faire des sacrifices dans la vie et vivre près de Tahnee dont il était amoureux, surtout qu’elle est veuve aujourd’hui, n’est pas une chose des plus simples. Seulement, pour la famille on ne compte pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fais rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique ; Muse sait aussi se battre... Quand elle veut ... [EN COURS]
» Vas-y, appelle-moi Victoire une fois pour voir.
» Tournoi Global Showdown 2013, disqualifications !
» 1001 excuses pour ne pas faire ses devoirs [Revan][terminé]
» Tout ce que tu crois savoir, n'est rien de plus que le fruit de ton imagination, une joyeuse illusion.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE BAY OF FRISCO :: 
Between you and us
 :: Oh, un petit nouveau :: Ca y est, tu es adopté
-